They See Me Slidin’, They Writtin’

C’est peut être un détail pour vous, mais la béta publique de Microsoft Office 2013 est disponible. Pour moi, ça veut dire que je me rue dessus, comme le dernier des kevins face au nouveau Call Of Duty. Parce que Word est à priori le second logiciel que j’utilise le plus au monde, derrière Chrome. Vous saviez déjà mon fétichisme pour les claviers haut de gamme d’ordinateur, découvrez à présent mon fanboyisme de Word. La sortie d’une nouvelle version, quand bien même en version béta, est une petite joie dans mon cœur. Alors j’ai téléchargé à toute vitesse, ne serait-ce que pour utiliser un Office sans le message d’erreur me signalant que j’utilise une version pirate à l’ouverture. Pour quelques mois. Passé l’émerveillement premier, je me suis attelé à du texte. Et là. Oh bon sang. Le curseur, celui qui clignote, avait changé. J’en tombais à genoux de bonheur, ne pouvant contenir mes larmes de joie.

Interlude

Le mois dernier j’ai passé le dernier exemplaire papier de mon (presque) vieux manuscrit à un professionnel de la profession. Il l’a lu et, après m’avoir demandé s’il pouvait, a annoté le document, au stylo bleu, puis noir. J’ai récupéré le truc et il traine sur mon bureau depuis quelques semaines. En fait il avait peu de remarques, quelques paragraphes à tuer par ci, un chapitre à ajouter par là. Du cosmétique. Mais parce qu’il a fait un effort, je me dois de faire un effort. C’est karmique. Et puis, si je fais un effort, peut-être qu’il en fera un autre, dans une implacable logique de cercle vertueux, jusqu’à ce que conquête du monde s’en suive. Alors je dois m’y mettre. D’ailleurs, j’ai le truc juste à côté de moi. J’avais juré de ne jamais me replonger dedans sans une carotte en platine. Et pourtant. Il me manquait un tout petit brin de motivation supplémentaire.

/Interlude

Le curseur de Word 2013 clignote toujours, tant qu’on ne le touche pas. Le reste du temps, dès qu’on commence à tapoter quelques mots, il se déplace. Non pas comme avant où il se téléportait d’un caractère à l’autre. Dans le futur de l’année prochaine, le curseur de texte se déplace avec flegme et élégance de la gauche vers la droite, dans un mouvement continu. J’étais tellement bluffé par ce bouleversement total et absolu de Word que j’ai aligné trois pages d’affilé, incapable de lâcher le logiciel. Surtout qu’à chaque retour sur Chrome, Gmail, Twitter, le curseur habituel reprenait ses droits, mécanique, maladroit, titubant de lettre en lettre. Il suffit que je clique sur la nouvelle icône de Word 2013 (toutes les icônes des documents Office ont été reskinnées au passage) pour retrouver cette petite merveille de curseur animé, vivant, pulsant sous mes doigts.

J’ai tendance à répéter que toute motivation est bonne à prendre quand il s’agit d’écriture. Alors je lis, je vais assister à des rencontres, je boulotte des articles sur la littérature et ainsi de suite. Peu importe d’où vient l’énergie qui va permettre de se lancer, même quelques dizaines de minutes, elle est tout ce qui compte. Et c’est très con, mais ce Word 2013 et son curseur me font frétiller à l’intérieur. Ne me jugez pas, c’est comme ça, c’est tout.

Alors là je vais tendre le bras jusqu’à mon vieux manuscrit, et le feuilleter jusqu’à la première note, la première rature, et je vais corriger ça.

Avec mon nouveau pote le curseur magique. Tant qu’il est assez fun pour me motiver. Let’s.

4 réflexions sur “They See Me Slidin’, They Writtin’

  1. "Alors j’ai téléchargé à toute vitesse, ne serait-ce que pour utiliser un Office sans le message d’erreur me signalant que j’utilise une version pirate à l’ouverture"

    Cette beta d’Office 2010 qui n’a jamais été validée, et qui me servait 3ans après jusqu’à l’apparition de ce Office <3

    "Et puis, si je fais un effort, peut-être qu’il en fera un autre, dans une implacable logique de cercle vertueux, jusqu’à ce que conquête du monde s’en suive."
    That escalated quickly :O

    Bon, je m'en vais retourner au pays du curseur magique, j'ai un truc à finir sur Word.

    PS: Je crois que tu n'as pas noté pour moi la feature la plus agréable, qui est que l'installation est réduite à son minimum, tu peux directement utiliser tout les logiciels du pack office après 10min de téléchargement de composants de base (enfin, j'imagine que ça dépend de la vitesse de la ligne) et après il continue à tout installer en arrière plan. Et quand tu as un ppt à faire en urgence, c'est plutôt sauveur de vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s