Entropy

J’ai fait l’acquisition d’un sublime art-book consacré à Persona 3. Quand bien même il coûtait une blinde, il me le fallait. Parce que je n’arrive pas à me faire à l’idée que j’ai fini Persona 3, le jeu, et que je dois quitter ses personnages, son univers. J’avais déjà récupéré la bande originale et un fond d’écran pour mobile. A présent que j’ai lu plusieurs fois le livre, j’envisage d’acheter un poster pour mettre chez moi, à défaut (pour l’instant) de m’offrir une figurine plus ou moins articulée pour orner mon bureau. Tout ça pour un bête jeu. Belle illustration d’une de mes plus grosses névroses, celle qui consiste à être incapable de laisser filer les choses, d’accepter l’inévitabilité du chaos, du dénouement par le vide.

Retour à la peur primale de l’entropie, à savoir le fait que plus le temps passe, plus les choses se désagrègent. De principe scientifique l’entropie est devenue un concept philosophique : quoi qu’on fasse tout ne fait qu’avancer vers le chaos et la disparition. Il y a dix ans l’accroche de Matrix Revolutions me faisait bien marrer : tout ce qui a un début a une fin. A présent c’est devenue une phobie morbide, une espèce d’extension de la pulsion de mort, mais appliquée à un tas de trucs. Comme mon refus total de m’extirper de l’univers de Persona 3, ou le fait que j’attende la remise de mon diplôme rien que pour pouvoir, encore, arpenter ma dernière école, pour l’énième ultime fois. Pour d’autres, dans d’autres domaines. ça peut être le refus de s’engager dans une relation dont la finalité apparaît comme trop évidente.

Par exemple.

Dans le couple l’entropie c’est aussi le long processus de déconstruction, quand on commence à ne plus s’aimer, à ne plus se toucher. Puis on rompt, et comme souvent on essaie de rester ami, quand bien même on ne peut plus marquer son affection comme avant. Même ça finit par sombrer dans le chaos, jusqu’à la déchirure du lien. On essaie quand même de lutter et parfois on arrive à tricher un peu, ralentir le processus, on recolle les morceaux, on met de l’ordre dans le désordre. Passion scotch et rustines.

C’est les filles, c’est les jeux vidéo, c’est les séries parfois (où est ma nouvelle série Stargate ?!), mais aussi le cinéma. Je suis terrifié par le jour où je trouverai un film meilleur que Bad Boys II. J’aimerais bien quand même, parce que la fuite en avant reste le meilleur remède face à l’entropie, le déni par la course vers autre chose. C’est sauter d’une plateforme branlante à la suivante dans un Crash Bandicoot (où est mon nouveau Crash Bandicoot ?!).

Enfin, je dis ça, je me connais.
Je vais sûrement racheter une saloperie Persona 3.
Je ne suis pas encore prêt.

6 réflexions au sujet de « Entropy »

  1. Ahoui l’entropie c’est chiant.
    Contre mes flippages récents type « la fin du monde c’est MAINTENANT », j’ai trouvé que faire des choses de mes mains c’est LA solution. Parce que quand tu prends du fil et que tu en fais du tissu, ou du tricot, ou encore mieux quand déjà avant ça tu as pris un tas de laine en vras et que tu en as fait du fil, l’entropie diminue dans ton entourage immédiat. Et ça c’est bien.
    Bon je suis consciente que le tricot c’est pas connoté « activité masculine », mais 1/ y’a des hommes qui tricotent et adorent 2/ en fait les rôles genrés imposés par la société on s’en fout non ? 3/ y’a d’autres activités créatrices anti-entropiques que le tricot ou le filage 4/ je donne mon truc mais en vrai tu fais ce que tu veux.
    Valà j’avais juste envie de donner mes deux centimes.
    /D.

  2. « Où est mon nouveau Crash Bandicoot ?! » PUTAIN MAIS OUI. IL EST OU ?

    Je valide cette névrose que je partage. Avec Star Wars / Halo / AC / Spiderman etc… Parce que putain, le vide ça fait peur. Et que virer obsessionnel semble être la seule réaction sensée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s