Flip

THE TWILIGHT SAGA: NEW MOON

La fille avec qui j’ai passé le plus de temps m’a un jour révélé le moment tout à fait précis où elle m’a envisagé comme partenaire sexuel éventuel. Ou, plus simplement, le jour où je suis passé d’ami à potentiel. C’était après une soirée où nous étions tous les deux, mais où je m’étais réfugié dans une chambre à l’écart avec une autre. D’après elle, le fait de me voir passer d’ami inoffensif à garçon prédateur a allumé une lumière quelque part dans son cerveau (cœur ?). J’étais désormais tout à fait envisageable à ses yeux. Ce qui me tue c’est que cette évolution est intervenue plusieurs mois après notre rencontre, les balbutiements de notre amitié et notre inséparabilité ayant suivie.

De manière générale j’ai beaucoup de mal à comprendre les gens (euphémisme de « les filles ») qui à un moment trouvent quelqu’un séduisant alors que ce n’était pas le cas auparavant.

Ceci parce qu’en ce qui me concerne, il me faut quelques heures, grand maximum, pour me faire une idée de mon éventuel intérêt. Un peu plus longtemps pour changer d’avis dans le mauvais sens. Mais dans la quasi-totalité des cas c’est impossible de me faire changer d’avis dans le bon sens. Et la plupart de mes relations se sont décidées assez rapidement, sans trop de fioritures. La dernière fois où j’ai vraiment du courtiser et courir pendant des mois, c’était il y a bientôt quatre ans. Les fois d’avant c’était au lycée, lors que nous étions puceaux et un peu (plus) cons. Si je me pose ce genre de questions, c’est parce que je déteste l’idée de déterminisme en amour. Penser que tout est joué avant même de se rencontrer et de ne pas pouvoir réellement influer sur le cours des choses me déprime au plus haut point.

Heureusement, c’est déjà arrivé que l’on me prenne par surprise, qu’on déjoue mes à priori. Et je ne parle pas des trucs un peu sinistres à base de m’avoir par usure ou à coup de jarretelles. Non, je parle de la surprise absolue, du pile qui devient face sans que je sache dire pourquoi. L’émergence du « pourquoi pas ».

Et quand bien même c’est ultra rare, cela me rassure un petit peu. Je me dis que si elle ne clique pas tout de suite avec moi, ce n’est pas forcément perdu. Tout en ayant conscience de la toute mince probabilité que cela représente. L’important c’est que de temps en temps cela fonctionne, que je me fasse avoir, ou que j’arrive à en avoir une. Pour prouver l’existence de la possibilité.

Ce qui n’enlève rien aux fois où tout fonctionne vite et bien. J’aime bien aussi.

2 réflexions au sujet de « Flip »

  1. Je n’ai jamais été attirée après coup par quelqu’un. C’est quasiment immédiat chez moi… j’ai plutôt tendance à me désintéresser rapidement par contre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s