As You Wish

rise-guardians-santa-header

Or donc c’est Noel. Et le seul truc que je voulais vraiment, une nouvelle paire de chaussures, s’est avéré sinistre pendant la phase d’essayage. Je me contenterai donc en guise de cadeaux de la horde de colis commandés au domicile familial depuis mon dernier passage (vu qu’à Paris, les paquets, on me les vole). Ce qui ne m’empêche pas d’avoir prévu le coup pour les autres. C’est un peu la croix d’être le type de la famille qui dramatise un peu Noël. Parce que ça ne tiendrai qu’aux autres, on échangerait des chèques pendant les Chocapics du 25 au matin et ça serait marre.

Les dépités des fêtes de fin d’années sont en boucle : han la fête mercantile, han le grand capital, han le bullshit des faux sourires, han les longs diners avec la branche FN de la famille.

A titre personnel je sais que de manière générale, je (on ?) ne suis pas aussi pipou que je l’imagine. J’oublie des anniversaires, je n’appelle pas assez la famille, je fais des promesses que je ne tiens pas. Et après coup je regrette, ce qui reste certes la facilité mais ce que certains ont tout de même renoncé à faire. Les fêtes sont assez omniprésentes et instutionnalisées que je peux décider de me laisser emporter par les conventions pour une fois faire l’effort que je regrette de ne pas faire le reste du temps. Alors je prends le temps d’aller acheter des cadeaux, de claquer la thune que je ne mettrai pas dans ma Xbox et d’écrire quelques cartes ou emails trop longtemps repoussés à plus tard.

Tout ça ne rachètera pas les fautes passées, n’épongera pas la montée de honte de ne pas être à la hauteur de ses propres espérances. Mais c’est mieux que rien. Et je préfère tolérer un énième déjeuner à rallonge que de regretter de m’en être soustrait plusieurs mois après.

Noel étant, comme un tas d’autres trucs, ce que vous avez décidé d’en faire. Fête dégoulinante de mièvrerie, attrape-couillon, suppôt du capital ou excellente raison de se réunir, de faire des cadeaux et de penser aux autres. Ou un peu de tout ça. Chacun son truc.

A vous de voir.

3 réflexions au sujet de « As You Wish »

  1. Même avec toute la bonne volonté du monde en criant pas au capital, aux faux cul, en étant moins cassant que le reste de l’année avec certains de ma « famille » (ça place le niveau j’espère…) non je ne peux pas, désolé.

    J’ai donc décidé de faire ça, a deux, avec le paternel qui lui aussi est dans le même état d’esprit, et qui m’offre un vieux magazine dont je suis fan (actuel) du mois de ma naissance et une super tarte aux framboises.

    Clairement, oui, j’en ai profité (abusé même je dirais) quand je n’habitais pas avec lui quand j’étais gamin. Je réalise maintenant que c’était peut-être un peu trop simple, un peu trop degeu de monnayer certaines choses.

    Mais c’est pas parce que j’ai une énorme affection pour une partie de ma famille, que je vais aller supporter l’autre. Et en plus je suis bien lâche, j’ai dit que j’étais malade. Je sais bien qu’on m’a pas cru.

    Mais je préfère éviter, sachant que la derniere fois que j’étais dans les environs (y’a ~1mois) j’ai préféré ne pas donner signe de vie après avoir entendu des choses qui me donnait envie de casser des bras et des jambes (la bonne blague, pour un mec d’1m70 et 50kilos tout mouillés)

    A chaque fois, j’essaye de voir ceux qui m’importe en privé, parce que je sais que si je suis dans les grandes réunions, je pourrais pas fermer ma gueule, sûrement a tort, peut être a raison.

    Voilà, désolé, c’est sûrement trop mylife-OSEF mais bon…

      • On est d’accord. Et je préfère largement regretter un ou deux repas dans l’année (ouais, ça me fait chier poir les grands-parents notamment) plutôt que de faire chier avec mon cirque (parce que tout le monde n’a pas a être emmerdé/impacté avec mes histoires pendant les repas de fête je trouve)

        J’ai aussi un fort ressentiment pour le 31/12 mais ça c’est assez différent, et puis je sais bien que si la bonne personne, le bon ami me proposait le truc sympa, je ferais pas le con a dire « tu sais bien ce que j’en pense, je fais rien pour le réveillon »

        Sinon, dans un registre plus joyeux, je me suis offert Paper Mario 3DS pour ces nuits ou ça le fait pas et j’en suis très content !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s