Book Review 240

Alan Sepinwall est une sommité du petit monde des critiques de séries TV. La pratique est encore balbutiante chez nous, mais aux US of A chaque épisode de chaque série se voit récapitulé et analysé par des dizaines de blogueurs et journalistes. Ces récaps sont pour moi un moyen de m’assurer de ne rien avoir raté tout en profitant d’un autre avis que le mien sur l’épisode en question. Un petit bonheur de sérievore qui veut prolonger l’expérience quelques minutes après avoir éteint sa TV. A ce jeu Alan est un des champions, puisqu’il le pratique de manière rémunérée depuis des années. Tant et si bien qu’il s’est mis en tête d’analyser dans un livre l’évolution des séries lors des dix dernières années.

Auto-édité, The Revolution Was Televised se veut une étude chronologique des series modernes.

the-revolution-was-televised_custom-e3bbb72fd1b9ab50bb7741f69312d469b79e9b0a-s6-c10

On y trouvera une douzaine de chapitres, un par série étudiée, chacune d’entre elle étant censée représenter une avancée significative dans l’évolution du medium. Sepinwall part donc de Oz pour arriver à Mad Men, en passant entre autres par The Shield, The Wire, Buffy the Vampire Slayer, Lost ou Battlestar Galactica. Partant d’un mélange de ressenti, d’analyse personnelle, de citations de l’époque et d’interviews réalisées pour le livre, l’auteur arrive à remonter le fil de chaque série. On découvre comment les projets ont été mis sur les rails, quelles furent les réactions lors de la diffusion, et dans quelle mesure le show s’inscrit dans la grande histoire des séries TV. Autant dire que, quel que soit le chapitre, cela spoile à foison.

La bonne nouvelle étant que si l’on est prêt à subir les révélations scénaristiques de telle ou telle série, le livre est parfaitement clair, que l’on ait vu la série dont on parle ou non. Les allergiques aux spoilers devront par contre amputer l’analyse et sa logique interne de plusieurs gros morceaux.

The Revolution Was Televised est la plupart du temps très agréable à lire, sauf peut-être lorsque l’auteur vient coller un renvoi à un bas de page. Le truc le plus pénible pour perdre le fil là où un aparté entre parenthèses au milieu du texte aurait tout aussi bien fait le boulot.

Je suis ressorti du livre en ayant découvert pas mal de trucs sur mes séries préférées, et en ayant compris l’attrait de celles que je n’ai pas regardées. Les meilleurs moments resteront les morceaux d’interview, les petites anecdotes en coulisses, tous ces morceaux récoltés un peu partout et réunis au même endroit.

Est-ce qu’il faut lire des bouquins sur les séries quand on aime les séries, je ne suis pas certain. Mais si on a envie de creuser le sujet, The Revolution Was Televised vaut vraiment le coup.

BUY STAGE !!!

En papier chez Amazon. En numérique directement chez Alan, un jour, vu que tout est vérouillé pour des comptes US pour l’instant.

4 réflexions au sujet de « Book Review 240 »

  1. Ping : Book Review 240 | -The Best Place- | Série TV | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s