Stardust

Mon plus ancienne amie, que j’ai rencontrée il y a plus de vingt ans, a pour second prénom Ziggy. Ses parents, mélomanes, ont voulu rendre hommage à David Bowie et son alter-égo, Ziggy Stardust. C’était une des premières fois que j’entendais parler de Bowie.

Le chanteur a continué d’habiter mes premières années, mais plus au second plan qu’autre chose. Mes propres parents passaient régulièrement ses disques, et comme j’aimais bien je posais des questions, pour en oublier les réponses assez vite. Mais je retenais des idées générales, que Bowie était un artiste à part, qu’il s’était souvent réinventé, qu’il était peut être un extraterrestre. Plus que sa musique, je me rappelle de sa légende telle qu’elle m’était racontée.

Puis David Bowie a infiltré un de mes plus gros centres d’intérêt : le jeu vidéo. Fin 1999 (la meilleure année pop culturelle de l’histoire) sort The Nomad Soul sur PC. Les développeurs français du jeu avaient réussi à obtenir la participation à plusieurs niveaux de David Bowie. L’artiste était présent à la fois physiquement dans le jeu, avec un avatar lui ressemblant et lors de concerts virtuels, mais aussi musicalement puisqu’il aura participé à la bande son du titre, jusqu’à enregistrer des chansons inédites. A l’époque, mon moi joueur a vu remonter toutes ces bribes de souvenirs d’enfance. C’est à ce moment-là que je suis devenu fan de David Bowie, que j’ai fait l’effort d’écouter plus attentivement ses anciens albums, de m’intéresser à son histoire personnelle.

Ensuite il y a eu son cameo dans Zoolander.

Ma fanitude a crevé le plafond.

La semaine dernière le premier single d’un nouvel album de Bowie est apparu sur le net, sans avertissement. Pop. Comme ça. J’avais peur de l’écouter et de ne pas aimer. Homme de peu de foi. A l’arrivée du titre sur Spotify je l’ai écouté en boucle pendant une demi-heure au casque. Ces quelques minutes de musique ont fait remonter à la surface tout ce que je vous raconte depuis le début de ce post. J’ai été touché, par le morceau, par Bowie, et par mon histoire personnelle.

Surtout, j’ai remarqué ce petit frisson dans la presse, les commentaires des sites culturels, les réseaux sociaux. Comme si pour une fois l’on avait réussi à se mettre d’accord sur un sentiment positif.

Ce n’est pas souvent, et cela prouve si besoin est que David Bowie, le concept David Bowie (l’homme, son histoire, sa musique, son attitude), est important.

L’album sort au printemps. J’ai vraiment hâte.

6 réflexions au sujet de « Stardust »

  1. Perso son retour ne me fait ni chaud ni froid.
    J’apprécie quelques musiques, surtout par le biais de Rock band. Je n’ai pas été élevé avec sa musique et même plus tard j’ai beaucoup plus accroché à du Bauhaus / Siouxie & the Banshee, The Mission. La Post Punk et la New Wave en générale.

    Son retour est surement un bien, sa chanson ne m’a pas marqué plus que ça par contre.

  2. Tu vas peut-être mal le prendre, mais c’est la première fois que je suis touché par toi parlant de musique. 🙂

    En tout cas tu m’as donné envie d’écouter ce single, et je partage ce rapport à la musique parfois simplement nostalgique et pleinement à lié à notre histoire perso.

    Bref ce billet il est beau bro !

  3. De même, ni chaud ni froid. Parce que pas mon époque et pas ce que j’écouterai spontanément. Surement une question d’histoire, que je n’ai pas.
    Mais c’est toujours sympa de voir de grands noms revenir sur le devant de la scène ! Ça permet de ne pas enfermer les artistes dans une case, ou dans une décennie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s