Tomb Diaries/Vampire Raiders

La quatrième saison de The Vampire Diaries est en train de devenir la meilleure adaptation TV non officielle de Tomb Raider.

[Ce qui suit dévoile les éléments clefs de l’intrigue dans le but de vous faire saliver comme la dernière des catins au point de vous mettre à la série, voilà.]

TVD

Si vous ne suivez pas la meilleure série, celle qui est complètement conne, pulp, jouissive, je vous résume vite fait là où on en est. Elena, l’héroïne de The Vampire Diaries est devenue un vampire (ta ta tin), ce qui ne la ravit qu’à moitié. Jusqu’à ce que l’on entende parler d’un « remède » à l’immortalité, qui pourrait rendre humain. Forcément, tout le monde le veut, que ce soit pour guérir son vampirisme ou pouvoir tuer un rival jusqu’ici increvable. Le remède étant enterré avec Silas, un vilain immortel pas beau.
Et c’est là que, depuis quelques semaines, The Vampire Diaries s’est transformé en remake low cost de Tomb Raider.

En effet, tous les ingrédients sont là : on a une vieille légende, des défis à relever pour obtenir une carte au trésor, des runes anciennes à décoder, un long chemin à parcourir jusqu’à une putain de tombe. Sachant que là-bas est enterré avec le trésor un mal ancien et que prendre possession du remède revient à condamner le monde. Quasiment tous les ingrédients de la formule sont là. Les passages obligés qui régissent les Tomb Raider, Indiana Jones et autres Uncharted répondent tous à l’appel. D’où mes glapissements de joie semaine après semaine dans ce qui devient petit à petit le meilleur arc narratif de la meilleure série.

Sans parler du fait que tout ceci rappelle fortement la seconde saison du manga Jojo’s Bizarre Adventure, avec ses vampires piégés dans la pierre n’attendant que ce que le sang coule pour se réveiller. Bonus.

TVD2

(ceci est une carte au trésor, pour de vrai)

Car, comme je m’en lamentais il y a peu, cet archétype narratif n’est que trop peu souvent exploité. Alors que l’on a tous envie de croire très fort aux merveilles enfouies à travers le monde, aux légendes. Et que comme morale, le « il faut parfois savoir renoncer à l’objet de ses désirs pour le bien du monde » fonctionne toujours très bien. Même si, dans le cas précis de The Vampire Diaries, je me doute bien que le remède sera utilisé sur l’un des personnages, que le méchant se lèvera et viendra foutre le bordel pendant le reste de la saison, au minimum. C’est la loi des séries, il faut que ça continue.

Et alors que l’on dira adieu à l’arc pillage de tombes, j’aurai encore un fond de sourire aux lèvres. Comme chaque semaine, devant la meilleure série.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s