Book Review 246

Parfois tu achètes un livre quasi les yeux fermés, juste parce que le titre est bon (et que tu n’arrives pas à le pirater alors du coup tu décides finalement de soutenir la culture avec ta carte bleue). How To Get Filthy Rich In Rising Asia est de ceux-là. Je ne connaissais pas l’auteur, Mohsin Hamid, mais cet intitule en forme de livre de développement personnel m’a laissé rêveur. D’autant qu’il faut savoir qu’aux États-Unis, plus encore que chez nous, ce pan de l’édition est un monstre qui avale tout. De Dukan jusqu’aux manuels de sexe, en passant sur comment se faire des amis ou déclarer ses impôts, les livres de développement personnels sont le best seller américain absolu.

Ca tombe bien, How To Get Filthy Rich In Rising Asia est plus qu’un roman, c’est aussi un guide.

HOW-TO-GET-FILTHY-RICH-cover

Vous êtes le second d’une fratrie de trois. Vous grandissez dans un petit village de campagne d’Asie, et votre père a enfin mis assez de côté pour aller à la ville. Là-bas, vous débutez des études, vous apprenez la valeur travail en vous éreintant la nuit pour soutenir votre famille. Surtout, vous essayez de ne pas tomber amoureux, vous essayez d’avoir une idée. Car, si vous jouez bien vos billes, pour pourriez devenir odieusement riche.

HTGFRIEA (urg) est admirablement écrit à la deuxième personne (singulier ou pluriel, c’est vous qui vosyez). L’auteur commence chaque chapitre en rappelant les principes d’un livre de développement personnel, et en quoi les conseils qui vont suivre peuvent vous aider. Mais c’est un roman, simplement écrit à « tu ». Au-delà de l’exercice de style, c’est aussi un fabuleux outil d’identification du lecteur. Dans ce but le personnage principal n’a pas de nom, toute comme « the pretty girl » ou la ville où se déroule la plus grande partie de l’histoire. Ce à quoi je ne m’attendais pas c’est que le texte décrive une vie complète. Partant du titre, je m’imaginais un fin plus proche de la quarantaine. A la place, nous suivrons l’existence de « you » de sa naissance jusqu’à ses derniers jours. Je me suis surpris à avoir la gorge nouée sur les deux derniers chapitres.

Ce que le livre gagne en structure avec ses petits artifices, il le perd en complexité narrative. Le cheminement du héros est somme toute aussi classique que simple. Ici pas de grand twist ni de révélation de dernière minute. Mohsin Hamid se rattrape avec le style, simple mais souvent empreint de poésie. Je me suis surpris à surligner plusieurs passages, admiratif.

How To Get Filthy Rich In Rising Asia fut plus qu’une bonne surprise, un vrai livre au parti pris intéressant, avec une façon de raconter qui finit par vous prendre aux tripes. Bien joué.

BUY STAGE !!!

Amazon le vend un peu cher, par contre. 😐

Une réflexion au sujet de « Book Review 246 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s